Un petit tour sur la Great Ocean Road

Hé bien oui, qui est déjà venu faire du tourisme dans le sud du Victoria et n’a pas été voir la Great Ocean Road (GOR pour les intimes)? OK c’est super touristique, loin de ma manière habituelle de voyager, mais je profite d’une opportunité pour ne pas la découvrir tout à fait « comme tout le monde » quand même ! Cette balade touristique, je la fais en moto avec Marshall et son cousin Graeme. bon du coup vous m’excuserez, je ne pouvais pas m’arrêter tout le temps pour prendre des photos!
En partant de Warrnambool, on rejoint la GOR par les petites routes à travers les champs. Les paysages défilent, on arrive vite au bord de la mer où je découvre une série de bloc rocheux au milieu d’une crique. On longe la « bay of island » et juste après « bay of Martyr » pour arriver à Peterborough et sa vaste plage balayée par les vents. De nombreux bateaux ont sombré le long de la côte, quelques unes de ces épaves gisent par 5 m de fond au milieu de la baie qui s’étend devant nous. Mais honnêtement, le vent, les vagues et la fraicheur de la journée n’invite pas vraiment à se mettre à l’eau pour aller voir a quoi elles ressemblent.

DSC_0450 Stitch.jpg
la plage de Peterborough

The Grotto, the london bridge, the arch, Sheylley beach, autant de chemins qui mènent vers des curiosités géologiques. Une pause lunch à port Campbell juste avant d’arriver à l’attraction phare : les 12 apôtres. Et quel meilleur moyen de découvrir le site que de prendre un peu de hauteur? Avant d’avoir le temps de comprendre ce qui se passe, Marshall me met un ticket entre les mains. Haou! Mais je vais voler là ? Je n’ai le droit d’embarquer que mon appareil photo et mon téléphone, je n’en demandais pas plus! Et comme je suis un peu un veinard en plus (et pas un gros gabarit) j’ai le plaisir de me retrouver devant, à la meilleure place que je pouvais espérer! L’hélicoptère décolle, j’ai la sensation d’être dans un ascenseur, j’adore! On survole quelques secondes les champs, et d’un coup, le sol plonge jusqu’à la mer. Un falaise ocres, rongée par les assauts des vagues. Ils sont là, les 12 apportés qui regardent vers le bleu de la mer en défiants les flots qui leur rongent peu à peu les flancs. La vue est magnifique d’ici, l’occasion de voir aussi beaucoup plus loin sur la côte, et certaines curiosités que l’on ne peux tout simplement pas voir depuis la terre ferme. Loch and gorge, des ilots et compagnie! Je suis super excité, le pilote nous fait la présentation du coin avec toutes les explications. Mais déjà on fait demi tour et revient se pauser au point de départ, tout en douceur. Ouah! Ça c’est une expérience touristique à laquelle je ne m’attendais pas! C’est un peu court, mais c’est tellement intense, ça vaut tellement le coup que tout le monde repart avec le sourire!

en video ici 😉

Après avoir découvert le site par les airs, on va quand même faire un tour à pieds sur ce site touristique. Un vrai bain de foule! On prends notre temps pour apprécier le paysage et faire quelques photos.

Et puis on reprends la route qui serpente le long d’une prairie avant de s’enfoncer dans la foret jusqu’à Lower hill pour une nouvelle pause thé. J’apprécie les odeurs de la foret, la douceur des eucalyptus, l’avantage d’être en moto. De là la route longe une série de crêtes qui ouvrent des perspectives sur la foret et les vallées environnantes, avant de s’enfoncer dans le Great Otway National Park. La profonde vallée est une invitation aux randos et virées 4×4. On retrouve la civilisation à Apollo Bay et sa longue plage où les surfeurs profitent de longues vagues qui déroulent. On dirait un village de vacances, comme une station de ski, mais tournée sur un autre type de glisse.

DSC_0561 Stitch.jpg
la plage d’Apollo bay

La suite de la GOR ressemble à la petite route des crêtes entre Marseille et la Ciotat. La petite route serpente et épouse les contours du relief, s’accroche aux collines, et offre de magnifiques points de vues sur les plages qui ponctuent la côte escarpée. Sur l’une d’entre elle, des centaines de piles de cailloux, sans doutes complétées par chaque touriste qui prends le temps de s’y arrêter.

On fini par arriver à Lorne, un autre espace balnéaire pour surfeur où l’on s’offre une collation avant de prendre le chemin du retour. La petite route que l’on choisi serpente à nouveau dans la forêt jusqu’à rejoindre la ligne de crête qui mène au plateau. Quelques wallabies nous regardent passer du bord de la route. À Dean Marsh, la vision fugitive d’un alignement d’arbres coupés, dont la base des tronc ont étés sculptés sur place, avec un rendu plutôt sympa! À l’entrée de Colac, les odeurs de bois de la scierie envahi nos casques. Une dernière pose thé, et on fini la route jusqu’à Warrnambool puis retour à la ferme.

wp_20160303_18_51_28_pro.jpg
Pause the a Lorne avant le retour

Hé bien! Ça c’est une bonne journée chargée! Une autre manière de faire du tourisme et d’en prendre plein les narines et plein les yeux en même tempos!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s